The Force at work / La Force en action

The Force at work / La Force en action
Read the whole story now being read around the world! / Lisez toute l'histoire maintenant lue autour du monde!

Monday, September 14, 2015

LE 14e MOIS DE LA PHOTO 10.09. - 11.10.2015

Français en bleu

MONTREAL MUSEUM OF FINE ARTS // MUSÉE DES BEAUX ARTS DE MONTRÉAL

                                                         

George S. Zimbel : a humanist photographer

Although not an official part of Le Mois de la Photo, the Museum is presenting a rare exhibition of the black and white photographs taken by the American born photographer who now is a Canadian. You will see never before revealed photos from the iconic MARILYN MONROE Seven Year Itch promotional event that caused quite a raucous in those days. The exhibition focuses on the streets of New York in the early fifties.

George S. Zimbel  : un photographe humaniste

Malgré que l'expo ne fait pas partie du Mois de la Photo officiellement, le Musée présente une exposition rare des photos en noir et blanc prisent par le photographe né en Amérique qui est maintenant un Canadien. Vous verrez des photos inédites de MARILYN MONROE lors de la scéance promotionnelle du film Seven Year Itch qui a causé tout un scandale à l'époque. L'exposition se concentre sur les rues de New York au début des années cinquante.





LE MOIS DE LA PHOTO

La condition post-photographique / The Post-Photographic Condition

Commissaire invité / Guest curator  Joan Fontcuberta


Owen Kydd: Durational Photographs

The upcoming artist is presenting a series of intriguing still life videos that mimic photographs of random objects. What I enjoyed was the extra-dimension his process adds to an otherwise banal style. The colors are dazzling. The artist told us he enjoyed the slow passage of time represented by his installations, that they were like going fishing, waiting for something to happen.

Owen Kydd: Photographies Perpétuelles

L'artiste émergent présente une série de vidéos représentant des natures mortes qui imitent la photographie d'objets insolites. Ce qui m'a plu est la dimension supplémentaire que son processus ajoute à un style autrement banal. Les couleurs sont spectaculaires. L'artiste nous a dit qu'il appréciait le ralentissement du passage du temps signalé par ses installations, qu'elles étaient comme aller à la pêche, une longue attente que quelque chose se passe.

&+

Le Cercles des Jeunes philanthropes a élu un nouveau président pour 2015-2016, M. Philippe d'Etcheverry. Voici le nouveau comité exécutif:


De gauche à droite, 1re rangée : Geneviève Blouin, Simon Touchette, Anne-Marie Savard, Véronique Thibault, Philippe d'Etcheverry, Dilara Buyuk, Anne Janody, Charles Assaf, Kevin-Alexandre Lavoie; 2rangée : Pholysa Mantryvong, Émilie L. Cayer, Enrico David Cremonese, Isabelle Nadeau, Jean-Sébastien Bock N., Gabrielle Soucy-Girard, Renaud Martel-Théorêt; 3rangée : Pierre-Olivier Herbert, Anne-Catherine Shoiry, Éric Prud'homme, Thoma Daneau, Antoine Cossé, Johanna Mancini et Gérald Kounadis.
Photo Sébastien Roy




MCCORD MUSEUM // MUSÉE MCCORD



AFTER FACEB00K: IN LOVING MEMORY < 3

Since I have been on Facebook, I have experienced two deaths of very close relatives. In 2010, my brother Joe, and this summer, my cousin Joe. I keep coming up on posts where they commented, I have the last words they wrote to me on my wall. I have also seen and shared the loss of loved ones by my Facebook friends, the loss of beloved pets. This is what this installation is about. It is mesmerizing and effective. I do have one problem with it however, the screens are all set up so we must look up and strain our necks. It impedes the flow of the experience. The visit to the exhibition is free.
Conversations about the Exhibition: AFTER FACEB00K: IN LOVING MEMORY < 3 SEPTEMBER 16, 2015 AT 6 P.M.
Discussion with the artitsts


Depuis que je suis sur Facebook j'ai eu l'expérience de deux morts de membres de ma famille proche. En 2010, mon frère Joe est décédé, et cet été, mon cousin Joe. Cela arrive régulièrement que je tombe sur des posts auxquels ils ont émit des commentaires, j'ai toujours leurs derniers mots sur mon mur. J'ai aussi vu et partagé la perte de personnes aimées de mes amis Facebook, la perte d'animaux de compagnie. C'est de cela que traite cette installation. C'est hypnotique et efficace. J'ai cependant un problème avec l'installation, celui de la disposition des écrans qui nous force à regarder avec le cou trop étiré par en haut. Ceci entrave le flux de l'expérience. La visite à l'exposition est gratuite. 

JOYCE YAHOUDA GALLERY // GALERIE JOYCE YAHOUDA

Paul Wong Multivers / Multiverse


The multidisciplinary artist presents several video installations that align with the concept of "catalogue aesthetic", which is a "massive compilation of images"that move very rapidly before our eyes, a signature of our era. All the installations are in constant colorful motion. The title is well suited to what you will experience with the work, a questioning of the substance we call reality.

L'artiste multidisciplinaire présente plusieurs installations vidéo qui s'enlignent avec le concept de l'"esthétique du catalogue", le résultat d'une "collecte massive d'images" qui bougent rapidement sous nos yeux, une signature de notre époque. Toutes les installations sont en mouvement constant et plein de couleurs. Le titre est bien choisi en vertu de ce que vous vivrez avec l'oeuvre, ce questionnement sur ce qu'est la substance qu'on nomme réalité.

SKOL
Christina Battle : The people in this picture are standing on all that remained of a handsome residence




When we walk into the projection room we are met by splashes of moving colors that evoke the ocean. The artist compiled one on top the other images collected on the internet of Black Friday in Edmonton, Alberta, where a tornado killed dozens of people and destroyed many homes on July 31 1987. In our time, the catastrophes that affect one part of the world or another become media spectacles, "disaster porn", manipulated to compel us to consume the news product. She used "datamoshing" to de-spectacularize the drama, turning it into an abstraction.

CHRISTINA BATTLE:
LES PERSONNES SUR CETTE PHOTO SONT SUR LES RESTES DE CE QUI ÉTAIT UNE JOLIE DEMEURE /

Quand on entre dans la salle de projection nous sommes interpellés par des éclaboussures de couleurs qui évoquent l'océan. L'artiste a compilé une par dessus l'autre des images receuillis sur l'internet du  Black Friday ( vendredi noir) à Edmonton, en Alberta, où une tornade a tué des douzaines de personnes et a détruit plusieurs habitations le 31 juillet 1987. À notre époque, les catastrophes qui affectent une partie du monde ou une autre deviennent des spectacles médiatiques, manipulés pour nous forcer à consommer le produit d'informations qui devient du "disaster porn". Elle utilise le "datamoshing" pour dé-spectaculariser le drame, le transformant en abstraction.


Galerie SBC Gallery

Isabelle le Minh
Tous Décavés

This exhibition is very neat. The artist looks at the classification techniques developed by law enforcement in the late XIX century but uses contemporary tools like Facebook to illustrate the various facial features, or images from iPhone or iPads screens to show the fingerprinting process. The title comes from Alphonse Bertillonthe inventor of forensic anthropometry, in his work "Manuel du portrait parlé".

Cette exposition est très nette. L'artiste examine les techniques de classifications développées par les représentants de la loi au XIX siècle mais se sert d'outils contemporains tel Facebook pour illustrer les traits du visage, ou des reproductions d'écrans de iPhone ou iPad pour illustrer le processus de collection d'empreintes digitales. Le titre vient d'Alphonse Bertillonl’inventeur de l’anthropométrie judiciaire, de son livre  "Manuel du portrait parlé".


No comments:

Post a Comment