The Force at work / La Force en action

The Force at work / La Force en action
Read the whole story now being read around the world! / Lisez toute l'histoire maintenant lue autour du monde!

Thursday, February 26, 2015

NUIT BLANCHE & cinéma

UNE CHAISE POUR UN ANGE    

Présenté l'année dernière lors du 32e FIFA, vous aurez la chance de voir ce bijoux de film réalisé par RAYMOND SAINT-JEAN au Cinéma  EXCENTRIS les 27-28 février  et 1e mars 2015.

Dans celui-ci on visite la culture et l'art des Shakers. Ces gens ont émigré de l'Angleterre vers les États-Unis pour y bâtir un monde à part basé sur leurs croyances et valeurs de travail, de silence et de chasteté.
Dans ce film on explore leur chant et grâce à la passion du chorégraphe finlandais TERO SAARINEN on peut voir leur danse revivre avec des extraits de sa création Borrowed Light qui a fait le tour du monde. Les shakers faisaient leur musique avec les mains et les pieds et le rythme de leurs mouvements.

Le film nous offre des vues magnifiques du village de Sabbathday dans le Maine où chaque élément structurel, des édifices aux jardinages, est mesuré pour son sens spirituel. Les fenêtres sont toutes positionnées pour maximiser la lumière naturelle à l'intérieur. C'est fascinant de voir ce qu'ils ont pu accomplir. On apprend comment ils travaillaient le bois pour faire des objets de tous les jours qui sont maintenant des objets en demande par des collectionneurs.

Le musicologue JOHN COHEN nous raconte tout le mystère et la beauté de leurs chants et nous montre les livres écrits à la main qui sont les gardiens de ces belles mélodies.

FANTASIA

Un de mes festivals favorit par son ambiance, la chaleur et l'amusement des cinéphiles, sera présent pour Nuit Blanche et Montréal en Lumière au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. 

Voici la programmation: le DJ XL5's HELLUVA ZAPPIN' PARTY en rappel (dès minuit), suivi de BEST OF FANTASIA 2014 (vers 1h30), programmé par Mitch Davis et une sélection du FANTASTIQUE WEEKEND DU CINEMA QUEBECOIS DE FANTASIA, édition 2014 (vers 2h45) programmée par Isabelle Gauvreau. Et le tout est GRATUIT!!!!!!

En plus Fantasia a un nouveau partenariat avec le Cinéma Excentris pour vous présenter les RENDEZ-VOUS FANTASIA une série mensuelle de film en attendant le retour du festival qui aura lieu du 16 juillet au 4 août 2015 pour célébrer sa 19e édition. 

FESTIVAL DU NOUVEAU CINÉMA

Pour célébrer la Nuit Blanche, le FNC propose une soirée musicale live, « Stop Making Sense ». La programmation: Ciné-concertde L'Ensemble Это курам на смех! (Eta Kooram Nah Smech!), Ciné-concert deKlardrøm (Sienna Dahlen chant - Marie-Hélène Brousseau conceptrice sonore), Performancesde Ouananiche, et Ciné-mix deBowly.
Chez Nomad Industries - 129, Avenue Van Horne, Montréal /  Le 28 février 2015 / Ouverture des portes à 19h / Activité de  20h à 3h

SOCIÉTÉ DES ARTS TECHNOLOGIQUES

Empreintes Kinétiques une série de vidéos et projections comme seul la SAT peut offrir.

Suivez ce lien pour en savoir plus sur la programmation de NUIT BLANCHE à Montréal.

Bonne Fin de Semaine à tous!

-LENA GHIO


Monday, February 23, 2015

SOLEIL D'HIVER 23.02.2015 - 01.03.2015

photos © Lena Ghio 2015
Le SOLEIL D'HIVER est lancé ce matin à l'Assommoir! C'est la quatrième édition de ce festival que je découvre finalement et que je vous encourage à découvrir aussi!

Ce matin on s'est fait réchauffer par cette troupe endiablée de danseurs péruviens. J'adore la musique latino. C'était HOT! 

Il y a tant d'activités étonnantes comme des ateliers de cuisine créole et latine, des cours de Zumba, des initiations au Surf intérieur, du volley ball de plage, des safaris gastronomiques, des Soirées Concert.

Tous les détails sont sur le site et vous n'avez qu'a vous dirigé vers le site de la Vitrine Culturelle pour obtenir vos billets et toute l'information pour les activités qui vous intéressent. Il y a des activités familiales, des activités gratuites et certaines activités exclusives ont des places limitées.

Le porte parole ANGELO CADET à gauche, avec la fondatrice SERGINA GUÉRY
ainsi que tous les participants vous attendent en grand nombre!
photo © Lena Ghio 2015
-LENA GHIO

Friday, February 20, 2015

BENOIT AQUIN - MÉGANTIC PHOTOGRAPHIÉ 18.02.2015 - 24.05.2015

Français plus bas
Left to Right: Diane Charbonneau, Benoit Aquin, Nathalie Bondil Director of the Museum, Michel de la Chenelière, an important patron of the Museum, and Hugues Charbonneau, the artist's art dealer who let me know the public will get  a chance to view his photographs for Le Mois de la Photo 2015 edition at his gallery.
Gauche à Droite: Diane CharbonneauBenoit Aquin, Nathalie Bondil Directrice du Musée, Michel de la Chenelière, un important mécène du Musée, et Hugues Charbonneau, le galériste de l'artiste qui m'a fait savoir que sa galerie présentera des photos de l'artiste lors de l'édition 2015 du Mois de la Photo.  
photos © Lena Ghio 2015

BENOIT AQUIN travels the world to photograph the effects of humanity's passage on earth as well as the impact of natural disasters on human life. The Montreal Museum of Fine Arts has been keeping tabs on his work since 2009. He has made his mark with "The Chinese Dust Bowl" in 2008, a series that won him the Prix Picktet that same year. He is one of the rare photographers who had access to the rail  disaster that caused tragic devastation in Lac Mégantic on July 6th 2013. The sobering exhibition presents views of the effect of the man made catastrophe that are intimate and close to what remains in the once thriving community.

The style of the exhibition reminds me of photo-romance magazines where the story is told by strips of tight sequential photos that resemble comic books. Here the story is one of death and survival, grief and courage. Sometimes what tugs the heart is what is left of the outside siding of a home or a plant with mostly wilted leaves or the funeral announcement of a 26 year old woman.

FRANÇAIS

BENOIT AQUIN  voyage autour du monde pour photographier les effets du passage de l'humanité sur la terre ainsi que l'impact des désastres naturels sur la vie humaine. Le Musée des Beaux Arts de Montréal suit sa carrière depuis 2009. Il a fait sa marque avec "The Chinese Dust Bowl" en 2008, une série qui lui a mérité le Prix Picktet la même année. Il est un des rares photographes qui avait accès au site du désastre ferroviaire au Lac Mégantic le 6 juillet 2013. L'exposition qui donne à réfléchir regarde les effets de la catastrophe issue de la main de l'homme avec des images intimes et proches de ce qu'il reste de cette communauté qui était jadis prospère.

Le style de l'exposition me rappèle les romans-photos où l'histoire est racontée par des bandes de photos rapprochées et séquentielles qui ressemblent à des bandes dessinées. Ici l'histoire en est une de mort et de survie, de deuil et de courage. Quelquefois l'image qui nous arrache le coeur est ce qu'il reste du revêtement extérieur d'une maison ou une plante avec des feuilles pour la plupart fanées ou l'annonce pour les funérailles d'une femme de 26 ans.

-LENA GHIO




Monday, February 16, 2015

PARTY 5 ans d'APOLLO L'AGENCE!!!

ÉRIC SICOTTE, fondateur et CEO d'APOLLO AGENCE a acceulli une foule de gens de tous les milieux Jeudi le 12 février 2015 pour souligner les 5 ans de l'entreprise en pleine expansion. L'unicité de cette entreprise est sa vocation d'introduire à un publique diversifié les nouvelles et plus saisonnées entreprises qui foissonnent àdynamiquement à Montréal. Plus bas je partage quelques-unes de ces entreprises et un peu de l'ambiance qui animent les rencontres.
Il y a les partenaires médias qui à leur tour supportent les arts et la culture Montréalaise:
Le site atuvu.ca vous propose une sélection d'activités culturelles ainsi que la chance de gagner des billets pour différents spectacles. CÉDRIC TAILLON qui est l'artiste en action qu'on voit ici s'occupe aussi de la revue pour art DÉCOVER MAGAZINE
On découvre des nouveaux produits comme les succulents vins BAREFOOT et un nouveau Cola créer à Montréal:


Regardez ces beaux sourires! Cette dégustation était délicieuse! Découvrez BAREFOOT WINE & BUBBLY





Le cola présenté à gauche est une création complètement Montréalaise avec Samuel de Champlain comme logo!

Sa spécialité, il est fait avec du sirop d'érable!

Vous pouvez en savoir plus ICI.



Bien sur il y avait des délices pour accompagner les breuvages. On a retrouver le Chef CLÉMENT RODARIE accompagné de VALÉRIE PAQUETTE qui nous avaient ravis lors du Jeudi d'Apollo de décembre 2014. Cette fois-ci, avec leur entreprise MOBILOCHEF qui se propose de vous préparez des menus exclusifs gourmets à domicile ainsi que pour des événements spéciaux, ils nous ont présenté la dernière création du chef, les cup cakes salés! Ceci veut dire que la base du canapé est tendre comme un gâteau tandis qu'elle est apprêtée avec une garniture telle canard confis avec canneberges, saumon fumé en mousse, base à la carotte avec fromage de chèvre. Le tout est présenté comme le serait les gâteau ce qui vous permet d'installer les canapés et apprécier vos invités alors qu'ils se servent!

CE N'EST PAS TOUT!!!!!


Les femmes ont eu la chance de découvrir une nouvelle gamme de produits de beauté formulés avec une plante à découvrir, l'arbre de MORINGA. Les PRODUITS IDOINE sont biologiques et soyeux. 














FRANÇOISE ISSALY,  nommée tout récemment comme une Femme D'Affaire d'élite pour l'année 2014 par Apollo l'Agence, était présente avec son conjoint. Elle se prépare pour faire une résidence en Chine cet été. En attendant vous pouvez voir ses oeuvres dans l'exposition collective REFLETS à la Maison de la Culture Marie-Uguay jusqu'au 12 avril 2015.


Une autre entreprise qui était présente, AFFICOM. Cet entreprise vous propose
toutes sortes d'interventions promotionnelles pour faire connaître vos biens
et services.

Il y avait tellement de monde intéressant, de découvertes à faire, d'échange d'idée. Je ne vous en ai présenté qu'une parcelle. Mais c'est correcte, l'année ne fait que commencer et je vous tiendrai au courrant!

-LENA GHIO









Saturday, February 14, 2015

SOPHIE CALLE & SIMON STARLING @ MAC 2015

Sophie Calle © Lena Ghio 2015
Conférence 3 février 2015 @ MAC
05.02.2015 - 10.05.2015

SOPHIE CALLE
For the last and first time
Pour la dernière et pour la première fois

Sophie Calle has gained an international reputation as one of the most important artists of our time. She fluidly uses photography, video, performance, and writing to capture the human soul through the peregrinations of her subjects. In this particular exhibition she researches the implications of blindness upon the individuals she worked with to produce the works. She is an adept story teller. For the series La Dernière Image, she went to Istanbul to listen to and write the accounts of individuals who, for the most part, had lost their sight after many years of seeing normally. She asks: "what was the last thing you saw?" The images and stories are simply moving to the core. My heart trembled and I fought my tears. The other major installation is Voir la mer. A group of blind people were taken to the seashore for the first time in their lives. You can sense them trembling with emotions at the sound and smell of the ocean as they stand so near it. They decided to visit the ocean because when Sophie Calle asked them what they believed beauty would look like, one person exclaimed:« The most beautiful thing I ever saw, was the ocean, the ocean as far as the eye could see. » 

The texts that accompany the exhibition are framed in French but there are English documents near the entrances that provide the translation of the text. The curator is JOSÉE BÉLISLE, also curator of the Museum's collections.

FRANÇAIS
Voir la mer (détail) 2011 © Sophie Calle



Sophie Calle est reconnue internationalement comme une des artistes les plus importantes de notre temps. Elle utilise fluidement la photographie, la vidéo, la performance, et l'écriture pour capturer l'âme humaine à travers les pérégrinations de ses sujets. Dans cette exposition particulière, elle recherche les implications de la cécité sur les individus avec lesquels elle a collaboré pour produire ses oeuvres. Elle est une raconteuse douée. Pour la série La Dernière Image, elle se trouve à Istanbul pour écouter et écrire les histoires d'individus qui, pour la plupart, ont perdu la vue après avoir connu des années de visibilité normale. Elle demande: "Quelle est la dernière chose que vous avez vu?" Les images et les histoires sont tout simplement émouvantes et vont droit au coeur. L'autre installation majeure, Voir la mer, illustre avec plusieurs projections vidéos un groupe de personnes aveugles qui vont au bord de la mer pour la première fois de leur vie. On peut les ressentir trembler d'émotions aux sons et aux odeurs de l'océan alors qu'ils s'y tiennent tout près. Ils ont décidé de visiter l'océan quand Sophie Calle leur demande ce qu'ils croient qu'est la beauté. Une personne s'est exclamée: « La plus belle chose que j'ai vue, c'est la mer, la mer à perte de vue. »

La commissaire de l'exposition est JOSÉE BÉLISLE, conservatrice des collections.

05.02.2015 - 10.05.2015

SIMON STARLING          
Simon Starling © Lena Ghio 2015
Metamorphology @ MCA - 2014


Metamorphology
Métamorphologie

Internationally known artist, born in Great Britain and now living in Copenhagen, Simon Starling uses materials like limestone, marble, platinum, silver, steel, and wood to question the metamorphosis of various substances used by humans in a multiplicity of practical or whimsical ways. In this exhibition, first curated by DIETER ROELSTRAETE for the Museum of Contemporary Art Chicago in 2014, we recognize the influence of artists like HENRY MOORE, CONSTANTIN BRANCUSI, and MARCEL DUCHAMP who often use ready made objects to form their sculptures and produced very stylized art objects. 

The exhibition is divided between a photographic section: Pictures for an exhibition that was done by the artist as a special order from Arts Club of Chicago: a sculptural section where you will see several famous pieces like Bird in Space 2004, 2004, and The Long Ton, 2009, to name a few: the complex installation/video Project for a Masquerade (Hiroshima), 2010-2011 and the also intriguing Autoxylopyrocycloboros, 2006, consisting of a Götscshmann slide projector showing 38 slides of the artist using the boat he is in to fuel the same boat.

This artist bases his creative process on many layers of research that apply to each project. To enjoy this work you must allow yourself to follow his path of discovery. The curator is LESLEY JOHNSTONE.

FRANÇAIS
Autoxylopyrocycloboros, 2006
© Simon Starling
Reconnu internationalement, Simon Starling, né en Grande Bretagne et vivant maintenant à Copenhague, se sert de matériaux tels la pierre calcaire, le marbre, la platine, l'argent, l'acier et le bois pour questionner les métamorphoses de substances variées dont se servent les humains dans une multiplicité d'usages autant pratiques que ludiques. Dans cette exposition, qui a été organisée dans un premier temps par le commissaire DIETER ROELSTRAETE pour le Museum of Contemporary Art Chicago en 2014, on reconnait les influences d'artistes comme HENRY MOORECONSTANTIN BRANCUSI, et MARCEL DUCHAMP qui se servent souvent d'objets tout prêt pour former leurs sculptures et produire des objets d'art très stylisés. 

L'exposition est divisée entre une section photographique: Pictures for an exhibition réalisée par l'artiste pour une commande spéciale de l'Arts Club of Chicagoune section sculpturale où vous retrouverez quelques pièces célèbres comme Bird in Space 2004, 2004, et The Long Ton, 2009, pour en nommée quelques-unes: l'installation/vidéo complexe Project for a Masquerade (Hiroshima), 2010-2011 et la tout aussi intriguante  Autoxylopyrocycloboros, 2006, qui consiste d'un projecteur Götscshmann qui projète 38 diapositives qui montrent l'artiste se servant d'un bateau qu'il dépouillera progressivement pour carburer le même bateau. 

Cet artiste base son processus créatif sur les étapes successives des recherches qu'il applique à chacun de ses projets. Pour vraiment apprécier son travail vous devez vous permettre de suivre son chemin de découverte. La commissaire de l'exposition est LESLEY JOHNSTONE.

ALSO // AUSSI

THE FORGOTTEN SPACE  A film by ALLAN SEKULA and NOËL BURCH that takes a disturbing look at the use of large containers to transport goods across the ocean. // Un film par ALLAN SEKULA et NOËL BURCH qui prend un regard dérangeant à la pratique contemporaine du transport de biens sur la mer dans d'innombrables conteneurs. 21.01.2015 - 15.03.2015

 and so much more // et beaucoup plus!

-LENA GHIO

Tuesday, February 10, 2015

ELEPHANT SONG

Trailer  Bande-Annonce
The latest film by CHARLES BINAMÉ starring XAVIER DOLAN as Michael Aleen, a mental patient who will befuddle Dr. Toby Green played by BRUCE GREENWOOD. The sudden disappearance of Dr. Lawrence from the hospital while he was in a session with Michael provokes a complete inquiry by Dr. Green who is the director of the hospital. It is a suspense movie that holds its own until the shocking end. The strong points of the movie are the excellent performances. Xavier Dolan is perfectly casted as a mischievous and disturbed young man whose personal story of neglect and fear we uncover as the investigation evolves. Although the actor's portrayals of the characters are strong, there are some characters that do nothing for the story like Olivia played by CARRIE-ANNE MOSS. She is the second wife of Dr. Green but this sidebar into the life of Dr. Green makes no sense. Fortunately it does not distract too much from our desire to solve the mystery presented to us and that is the heart of the movie.

I was utterly impressed with Xavier Dolan's performance and the film merits to be seen just for that.

FRANÇAIS

Le nouveau film de CHARLES BINAMÉ mettant en vedette XAVIER DOLAN dans le rôle de Michael Aleen, un patient en psychiatrie qui va confondre le Dr. Toby Green interprété par BRUCE GREENWOOD. La disparition soudaine du Dr. Lawrence alors qu'il était en session avec Michael provoque une enquête serrée par Dr. Green, le directeur de l'hôpital. C'est un film de suspense qui nous garde en haleine jusqu'à sa fin choquante. Les performances des comédiens sont excellentes. Xavier Dolan est parfaitement bien choisi pour le rôle d'un jeune homme espiègle et dérangé dont on découvre l'histoire de négligence parentale et de terreur alors que se poursuit l'investigation. Sa performance est si bien équilibrée et juste que le film mérite d'être vu juste pour ça.

La version française est présentée avec sous-titres.

-LENA GHIO

Friday, February 6, 2015

APOLLO L'AGENCE fête 5 ans ce 12 février 2015


Depuis quelques années je partage avec vous mes images et mon plaisir de me rendre au Jeudi d'Apollo l'Agence. Ce jeudi le 12 février, APOLLO L'AGENCE célèbre 5 années d'opérations.

Il y a eu tellement d'événements concepts que c'est difficile à résumer en paroles.

Que pensez-vous de visionner quelques scènes d'événements passés:

l'été passé au Château Ramsey - à l'intérieur de l'organisation - une parade de mode pour les 3 ans d'Apollo!

Comme vous pouvez voir c'est une ambiance magnifique qui y règne.

Si je ne vous y vois pas ce jeudi le 12 février 2015, revenez sur mon blogue pour voir mes photos de la soirée.

-LENA GHIO

Wednesday, February 4, 2015

AIR Archéologie du Québec - Territoire et peuplement

Au Musée Pointe-à-Callières ce 29 janvier 2015 dernier lors du lancement du livre AIR- Territoire et peuplement.
EN OUVRANT ce magnifique livre j'ai tout de suite eu l'impression d'entrer dans une grande aventure. C'est le premier d'une série de cinq qui incluera Eau, Terre, Feu et un cinquième qui présentera les nombreuses collections d'artefacts du Québec.

Le livre s'ouvre sur une charte chronologique qui distingue les catégories d'habitants du terrain et les dates charnières pour leur évolution. Donc on voit que les Amérindiens sont les premiers à s'installer au Québec il y environ 12 500 ans Avant Aujourd'hui (AA),  suivit des Paléoesquimaux et Inuits environ 4 000 ans AA. La catégories Euro-Québécois apparaît entre 1 500 à 1 000 ans AA avec les Vikings qui  arrivent à Terre-Neuve. Je trouvais cela fascinant de retracer les pas de tout ce monde qui se sont rendu sur notre terre singulière aux hivers si froids et aux été courtes et humides.

Le livre est riche en illustration explicatives ainsi que des photos magnifiques de notre nature et des endroits dont je ne connaissais même pas l'existence comme l'antre du Lièvre aussi appelé maison du Grand Esprit par les Cris, page 71. L'ouverture de cette caverne ressemble à un grand oeil. Il y a des photos de mappes authentiques qui étaient faites à la main telle un détail du traité de navigation de Jacques de Vaulx réalisé en 1583, page 101.

Le principe structurel de la première parution se veut une vue de survol autant du terrain que de l'impact sur celui-ci des populations grandissantes et de l'industrialisation inarrêtable du monde qu'on connait aujourd'hui. On y découvre des faits historiques boulversants comme celui du camp de détention Spirit Lake près de Amos qui était actif entre 1915 et 1917.

L'autre qualité de cette belle addition à n'importe laquelle bibliothèque est qu'on ne se lasse pas de feuilleter les pages et contempler les images.

Le livre est écrit par JEAN-YVES PINTAL et GISÈLE PIÉDALUE, archéologues, ainsi que JEAN PROVENCHER, historien avec le support du Ministère de la Culture et des Communications du Québec et FRANCINE LELIÈVRE, directrice générale de Pointe-à-Callière. Il est publié par Les Editions de l'Homme et il est disponible à la boutique du Musée.

-LENA GHIO

Tuesday, February 3, 2015

Benjamin-Constant and his time / en son temps 31.01.2015 - 31.05.2015

Jean-Joseph Benjamin-Constant  Evening on the terrace (Morocco)/ Le soir sur les terrasses (Maroc), 1879
Français plus bas
MY FAVORITE/ MON COUP
DE COEUR:
The late Empire: Honorius
Le Bas-Empire: Honorius
Jean-Paul Laurens 1838-1921

MARVELS AND MIRAGES OF ORIENTALISM

I had seen photographs of some of the exquisite paintings by JEAN-JOSEPH BENJAMIN-CONSTANT of people of color. I was so jealous of the delicious contrasts he crafted so masterfully between the light of the sun reflecting on the white of the sand, reflecting off the jewelry and the contraposition with the complexion and traditional costumes of the subjects. But it is nothing compared to the experience of seeing the real works up close. I delighted myself by moving in all directions to view the works close-up and as whole compositions. The example above, Evening on the terrace (Morocco), is one I studied up close to see how he did that subtle shimmering effect off the carpets and the jewelry of the young girls sitting in the evening sun. You can feel the pulse of these youths relaxing in the close of day.

The exhibition presented this winter at The Montreal Museum of Fine Arts also hosts a few other great artists who explored Orientalism in the late 19th century as this was a subject of fantasy for the average European. You will see works by EUGÈNE DELACROIX, JEAN-PAUL LAURENS for example. The curators, NATHALIE BONDIL, Director of the Montreal Museum of Fine Arts, and  AXEL HÉMERY of the Musée des Augustins in Toulouse included the works of three female contemporary Moroccan artists to allow the women to reclaim their identity. One of my favorite works of the entire show is from this trio, The Sultana, 2008 by LALLA ESSAYDI.

Observe the outstanding craftsmanship.
Observez l'excellentsavoir-faire.
I had illuminating conversations with two contributors to the voluminous catalogue. STÉPHANIE PRENANT explained that Benjamin-Constant understood many marketing principles most of us are aware of now. He knew he would not be a prosperous artist by depending solely on state programs for the arts. Therefore he transformed the foyer of his atelier into an exotic showroom where customers could visit and see his offerings at any time. CHRISTELLE TARAUD is an historian who specializes in the contemporary story of Maghreb and colonial prostitution in the Orient and North Africa. She explained to me that what Benjamin-Constant and his contemporaries showed the European public about the harem was based more on their fantasies than facts. Harems were very private places where no man was allowed in. The women were always respectably dressed and could only be seen nude by their owner. Furthermore the women needed to be intelligent and interesting on top of being beautiful, because all the women were beautiful. Her work is totally fascinating. 

There are many activities associated with the exhibition like conferences around the theme of the harem, the truth versus the myth, films on how artists and film-makers expressed Orientalism like RITA HAYWORTH in the movie Salome playing on April 19th 2015, and so much more.

FRANÇAIS
MY SECOND FAVORITE / MON
DEUXIÈME COUP DE COEUR:
The Sultana/ La Sultane 2008
Lalla Essaydi

MERVEILLES ET MIRAGES DE L'ORIENTALISME

J'avais déjà vu des photos des toiles exquises de personnes de couleur peintes par  JEAN-JOSEPH BENJAMIN-CONSTANT. J'étais tellement jalouse des délicieux contrastes qu'il confectionnait avec maîtrise entre la lumière du soleil se reflétant sur le blanc du sable et sur les bijoux et la contraposition avec le teint et les costumes traditionnels des sujets. Mais c'est rien comparé à l'expérience de voir les vrais oeuvres de près. Je me suis délectée à regarder les pièces de toutes les angles, de proche et de loin. L'exemple en haut, Le soir sur les terrasses (Maroc), est une toile que j'ai étudié de très proche pour comprendre comment il avait réussi les délicats reflets sur les tapis et les bijoux des jeunes filles assisent dans le soleil couchant. On peut ressentir le poul de ces jeunes qui sont détendus à la fin du jour.
Beside the luscious paintings, pay
attention to the frames.
En plus des toiles succulentes,
portez attention aux encadrements.

L'exposition présentée cet hiver au Musée des Beaux Arts de Montréal assemble d'autres grands artistes qui ont exploré l'Orientalisme à la fin du 19e siècle car ce sujet nourrissait les phantasmes des Européens moyens. Vous verrez des oeuvres par EUGÈNE DELACROIX et JEAN-PAUL LAURENS par exemple. Les commissaires, NATHALIE BONDIL, Directrice du Musée des Beaux arts de Montréal, et  AXEL HÉMERY du Musée des Augustins à Toulouse ont inclu les oeuvres de trois artistes contemporaines du Maroc pour permettre aux femmes modernes de récupérer leurs identités. Une de mes pièces favorites de l'exposition vient de ce trio: La Sultane, 2008 par LALLA ESSAYDI.

J'ai eu des conversations enrichissantes avec deux contributrices du volumineux catalogue. STÉPHANIE PRENANT a expliqué que Benjamin-Constant comprenait plusieurs stratégies de marketing qui nous sont maintenant familières. Il savait qu'il ne pouvait pas devenir un artiste prospère avec seuls les programmes pour les arts de l'état. Donc il a transformé  le hall de son atelier en salle d'exposition exotique où ses clients pouvaient visiter et voir ses oeuvres en tout temps.  CHRISTELLE TARAUD est une historienne qui se spécialise dans l'histoire contemporaine de Maghreb et la prostitution colonialle en Orient et en Afrique du Nord. Elle m'a expliquée que ce que  Benjamin-Constant et ses  contemporains présentaient au publique Européen en ce qui concerne les harems étaient basés plus sur leurs phantasmes que sur les faits. Les harems étaient des lieux très privés et aucun homme n'y était admis. Les femmes y étaient toujours vêtues respectablement et étaient vues dans la nudité seulement par leur propriétaire. En plus, les femmes devaient être intelligentes et intéressantes en plus d'être belles car toutes les femmes étaient belles. Son oeuvre est captivante. 

Il y a plusieurs activités associées avec l'exposition telles des conférences autour du thème du harem, la vérité versus le mythe, des films sur comment les artistes et cinéastes ont exprimé l'Orientalisme tel RITA HAYWORTH dans le film Salome qui va joué le 19 avril 2015, et plus encore.

The layout design was created by / La scénographie de l'exposition a été réalisée MAXIME-ALEXIS FRAPPIER
RÉSIDENCE EMPREINTES

Naghmeh Sharifi

 Les résidences EMPREINTES au Musée des Beaux Arts de Montréal avec la collaboration du Conseil des Arts de Montréal visent à offrir à un ou une artiste de la diversité culturelle de Montréal de profiter de sa vaste collection pour un projet de création ou d'études. Cette année l'artiste Naghmeh Sharifi s'est méritée l'occasion d'approfondir sa pratique de peintre qualifiée par Marie-Eve Beaupré, conservatrice de l'art québécois et canadien au MBAM et membre du jury de sélection: La 
force expressive de sa peinture ainsi que son talent de coloriste ont capté l'attention du jury.

-LENA GHIO 

Monday, February 2, 2015

LEVIATHAN by/par Andrey Zvyagintsev

English Trailer         Bande Annonce Française
Français plus bas

Nominated for an Oscar in the Foreign Film category this movie must be seen on a big screen. I always emphasize the cinematography when critiquing a film because that is where the big screen is essential.

The movie opens on the sea moving in profound waves that touch the rocks creep up the shore like fingers that want to grasp it. As we get deeper into the landscape we begin to see signs of human life that increase until we finally reach the home of Nikolay aka 'Kolia' played by ALEKSEY SEREBRYAKOV.
He is in a legal battle with the mayor of his town who wants to expropriate his land. His best friend, Dmitriy Seleznyov played by VLADIMIR VDOVICHENKOV is a lawyer who comes from Moscow to help. In the role of Kolia's wife Lilya is ELENA LYADOVA, his son Roman is played by SERGEY POKHODAEV and the mayor by ROMAN MADYANOV. The cast really brings it to the table as the characters move through the tragic unfoldment with profound emotions.

The visual language of the film is highly symbolic. An example of this happens when we see the dashboard from a driver's perspective. On his dashboard he placed the image of three icons of the Holy Virgin on the left and three nude women on the right. This type of juxtaposition is repeated subtly throughout this brilliant Russian tragedy.
Opens in Montreal February 6th 2015.

FRANÇAIS


En nomination pour un Oscar dans la catégorie des Films Étrangers, ce film doit être vu sur un grand écran. Je mets toujours l'emphase sur la cinématographie d'un film que je critique pour souligner l'importance de le voir ou non sur le grand écran. 

Le film ouvre sur l'océan qui bouge en vagues profondes qui s'étirent pour toucher les rochers, les vagues éclaboussent comme des doigts qui veulent s'agripper au rivage. Alors qu'on pénètre dans le paysage on commence à voir des traces de vie humaine qui augmentent jusqu'à ce que nous arrivons à la maison de  Nikolay aka 'Kolia' interprété par ALEKSEY SEREBRYAKOV.
Il est impliqué dans une bataille légale avec le maire du village qui veut l'exproprier de ses terres. Son meilleur ami, Dmitriy Seleznyov interprété par VLADIMIR VDOVICHENKOV est un avocat qui arrive de Moscou pour lui venir en aide. Dans le rôle de l'épouse de Kolia, Lilya, ELENA LYADOVA, son fils Roman est interprété par SERGEY POKHODAEV et le maire est interprété par ROMAN MADYANOV. La distribution est excellente alors que les personnages bougent avec le déroulement des situations tragiques qui leur fait vivre des émotions déchirantes. 

Le langage visuel du film est hautement symbolique. Un exemple de ça arrive quand  on voit  le tableau de bord d'une voiture de la perspective du conducteur. Sur le panel on voit trois images iconiques de la Sainte Vierge à gauche pendant qu'à droite on voit trois femmes nues. Ce type de juxtaposition se répète subtilement tout au long de cette brilliante tragédie Russe. 
Ouvre à Montréal le 6 février 2015

-LENA GHIO