The Force at work / La Force en action

The Force at work / La Force en action
Read the whole story now being read around the world! / Lisez toute l'histoire maintenant lue autour du monde!

Sunday, March 30, 2014

FIFA: the end / la fin

The Robots par/by Kraftwerk
English Below

Le FIFA est terminé. Encore une fois, il me manque toujours une sélection de films que je n'ai pas eu le temps de voir. Mais je finis néanmoins en beauté. Le film qui m'a boulversé le plus c'est KRAFTWERK-POP ART réalisé par HANNES ROSSACHER et SIMON WITTER. D'abord, je manque le visionnement spectaculaire à la SAT qui  diffusait le film sur 6 écrans géants, ensuite j'apprend que le 30 mars 2014, donc le lendemain de mon visionnement de presse, le groupe donne 2 spectacles au Métropolis à Montréal. Je coure pour essayer de trouver des billets, mais il n'y en a plus! Jusqu'à ce jour je me croyais avisée en matière de musique. Je ne savais rien! Ce groupe a été fondé en 1970 par RALPH HÜTTER et FLORIAN SCHNEIDER-ESLEBEN et depuis fait fureur autour du monde tout à mon insu. Jusqu'à présent en tout cas. Le film nous présente ces quatre génies de la musique et de la mise-en-scène techno de leur début incertain jusqu'à l'émergence que l'on voit aujourd'hui. Hyper avant-gardiste le quartor réalise des vidéos, des chansons, des spectacles en 3D, il développe un style de présentation et une exploration du sens que prendra la technologie dans notre quotidien. Leur personna est magique alors qu'ils nous captivent avec des illusions bien développés par leur maîtrise technologique.

Maintenant vous le savez aussi et si ce n'est pas fait encore, je vous encourage d'explorer.

ENGLISH

The FIFA always ends too soon and there are always so many more movies I would have loved to see. Still I saw the following 3 compelling movies before the end.

Richard E Grant


The Riviera, A History in Pictures: The Golden Era produced by SPIKE GEILINGER was such a peaceful break from Montreal's endless winter. RICHARD E GRANT takes us to the historical sites still remaining on the Riviera and shows us what the artists saw or needed to look at to resource their creativity after all the turmoil in Europe. The photography is breathtaking as much from the natural formations of the reef and the coast as from the richness of color variations.



Google and the World Brain



Google and the World Brain produced by BEN LEWIS looks at the implications of actualizing one of man's most ancient dream and one of the projects most often derailed by ambitious men: the creation of a world library that would hold all of man's knowledge. The story begins with the famed author H.G. WELLS, known for many science fiction classics like The Time Machine, describing a futuristic machine that would do what GOOGLE hoped to do. Google begins scanning all the books in the public libraries of the world when interested parties, like publishers, writer's guilds, government officials around the world begin questioning what will Google do once it owns the rights to all these literary works? Will it charge us to look at books they did not buy from copyright holders or their families? Will they distort other countries cultural heritage? A fascinating debate emerges that dumbfounded more than one expert.


WARHOL




Andy Warhol: Denied is produced by CHRIS RODLEY. I love ANDY WARHOL! I know he did not paint most of his works himself but what I love about him as a contemporary artist is that he liberates the modern artist in many ways. In this story, however, we uncover that there is a group of four dubious experts associated with the Andy Warhol Foundation under the name "authentication board" that can deny the authenticity of a Warhol painting to the dismay of art buyers who believed they had a sound investment. The film is at once a documentary and a suspense movie as we unravel the serious side of high money art. It is a fascinating movie that shows never before seen clips of Warhol at the Factory.

D'AUTRES NOUVELLES

photo REZA





ALAIN LABONTÉ, qui depuis des années est l'agent de presse du FIFA, est aussi un artiste
multidisciplinaire et entrepreneur. Après avoir réalisé un projet de cartes de souhaits au profit de l’organisme Les Impatients aux côtés de Marie Laberge, Yann Martell, Fred Pellerin,…et un deuxième au profit du Centre Philou avec le photographe canadien Gabor Szilasi, Alain Labonté se fait plaisir et récidive cette fois-ci avec un projet personnel. Dès le mois de mars 2014, une nouvelle série de cartes souhaits en collaboration avec REZA, ce célèbre  photojournaliste dont les images sont régulièrement représentées depuis 1991 dans le magazine National Geographic, sera disponible dans divers établissements au Québec.

Fellow de la National Geographic Society, Senior Fellow de la Fondation Ashoka, primé de nombreuses fois, Reza se voit accorder le World Press Photo Award et l’Infinity Award. Il reçoit diverses distinctions d’universités américaines, dont le prix de Doctor Honoris Causa de l'Université américaine de Paris, et la médaille d’honneur de l’Université du Missouri. La France lui remet la Médaille de Chevalier de l’Ordre national du Mérite.

Vous pourrez vous procurez ces cartes aux images somptueuses et éloquentes chez RENAUD BRAY

-LENA GHIO

Wednesday, March 26, 2014

FIFA: PICASSO & FELLINI / Pointe-à-Callière et la Grèce


PICASSO, L'INVENTAIRE D'UNE VIE
Dans cette belle journée frisquette et ensoleillée, j'ai apprècié deux films au Festival International du Film su l'Art: Picasso, l'inventaire d'une vie réalisé par Hugues Nancy en 2013, et Il était une fois...La Dolce Vita, oeuvre charnière du metteur en scène Italien FEDERICO FELLINI réalisé par Antoine de Gaudemar.

PICASSO! Nous croyons avoir tout vu alors qu'à sa mort le 8 avril 1973 on découvre des milliers d'oeuvres inédites dans ses multiples châteaux. Ce que j'ai adoré de ce film est la rencontre avec ses enfants, l'opportunité d'entendre et voir Françoise Gilot, sa fille Maya née de son amour avec Marie-Thérèse Walter. On voit dans ce film des oeuvres complètement inédite et des choses extrêmement personnelles tel le carnet de photo de Marie-Thérèse qui s'anime alors qu'il le flip. On suit également les conséquences légales pour ses enfants dans leurs efforts d'obtenir leur part de l'héritage monumental.

IL ÉTAIT UNE FOIS...LA DOLCE VITA
Fellini est un maître de l'atmosphère. Je n'avais vu que des clips de La Dolce Vita et ils me séduisaient toujours: MARCELLO MASTROIANI, ANITA EKBERG, ANOUK AIMÉE, entre autres,  tous jeunes et beaux en 1960 l'année de la sortie du film. On y voit, entre autre, la naissance des paparazzo, ces journalistes encombrants qui font n'importe quoi pour obtenir une photo gagnante. On suit la production du film à Cinecita les studios de productions romains où Fellini a passé toute sa vie. J'ai trouvé cela si intriguant de voir comment les artistes romains, ainsi que les habitants de la ville, sont subjugués par le Vatican. En notre époque, ici à Montréal, on ne subit plus ces influences de jugements de sa conduites constants et sévères. En contre-point, Fellini remarque comment la modernité nous a fait accepter le "péché".

Une très belle journée au cinéma!


Dans d'autres nouvelles: la Grèce s'en vient au Musée Pointe-à-Callière!


Le 12 décembre 2014, Montréal sera la première ville Nord-Américaine à acceuillir l'exposition: Les Grecs-d'Agamemnon à Alexandre le Grand.

En tout, 500 artifacts provenant des 22 musées grècs qui ont participé à la création de cette exposition historique sans précédent. Une première Montréalaise à suivre!

-LENA GHIO


Monday, March 24, 2014

FIFA going strong / en cours

Allemagne: L'Art et la nation


English Below

J'ai eu la chance de regarder deux nouveaux films: Allemagne: L'Art et la nation, réalisateur: Jean-Baptiste Péretié et D'Art et de lumière: réalisateur Vincent Lauth.

Le premier film, Allemagne: L'Art et la nation, est un survol de l'art et de la politique de l'Allemagne fin 19e siècle et 20e siècle. On voit l'oeuvre d'OTTO DIX, un peintre qui illustre la guerre dans toute son horreur, un tout petit peu de GEORGE GROSZ  un caricaturiste qui décrit avec une précision tranchante la déchéance humaine d'après la Première Guerre Mondiale. Le sujet est vaste, profond, dévastateur et 52 minutes ce n'est pas suffisant. C'est un film émouvant et intriguant.
D'Art et de lumière

Le deuxième film me transporte dans l'univers des vitrails qui décorent les églises catholiques de Franche-Comté en France du passé jusqu'au présent. On suit le parcours à partir de la conception de vitraux avec l'artiste ALFRED MANESSIER, de la collaboration d'une usine et un village, jusqu'aux résultats éblouissants.

ENGLISH

CARL SANDBURG
 


I saw one movie in English: The Day Carl Sandburg Died directed by Paul Bonesteel. The only thing I ever knew about CARL SANBURG is when I saw a photograph where he is sitting on a sofa with MARILYN MONROE and under the photo it says Marilyn Monroe with Carl Sandberg. I so enjoyed discovering this brilliant man that was a poet, a journalist, a television commentator, and an advisor to American Presidents like FRANKLIN DELANO ROOSEVELT and JOHN F. KENNEDY. I enjoyed his poetry that is concise with rich imagery of an America that is lost forever. Among his great accomplishments there is a huge biography of President ABRAHAM LINCOLN, and one work I am happy he did, he preserved the folk songs poor Americans would chant during some of that nation's harshest times.

-LENA GHIO


Saturday, March 22, 2014

FIFA English Films


Vivian Maier self-portrait
I saw two movies about two EXTRAORDINARY female photographers: VIVIAN MAIER and ROBYN BEECHE.

The first is a totally mysterious woman who worked as a nanny in the Chicago of the 1950's and 1960's: Vivian Maier: Who Took Nanny's Pictures? This woman who lived mostly behind the scene of her time nonetheless captured the most striking photographs of the people around her, of the landscape, the city scape. I adored the incredible cast of characters she shot, street people, the elderly, the lowdown  and downtrodden and the families. Some of her stills are self-portraits. We get a hint of who she may have been through these brilliantly composed yet enigmatic images.

Divine photographed by Robyn Beeche

The second woman shot the MOST colorful and inventive photos of the 1980's London with its wild cast of characters like LEIGH BOWERY and DIVINE to name a few, and who is now pursuing a lifelong project to document her beloved India where she has been residing for more than 25 years: A Life Exposed: Robyn Beeche. This movie is so esthetically delicious, you MUST take some time to see it on the big screen at this wonderful festival. You can follow the link in the left column for more information about the programming.

-LENA GHIO

Thursday, March 20, 2014

FIFA Jour 1 / Day 1

ENGLISH BELOW

Ce matin j'ai visionné quatre films passionnants: Les mots comme des pierres-Annie Ernaux Écrivain, réalisatrice: Michelle Porte/ Georg Baselitz, réalisatrice: Evelyn Schels/  L'Affaire Passolini, réalisateur: Andreas Pichler/ et Bardot, La Méprise, réalisateur: David Teboul.

Les mots comme des pierres-Annie Ernaux Écrivain est une rencontre très intime avec une femme de lettres Française. Nous sommes avec elle, dans son salon, près de ses livres, on regarde la magnifique vu qu'elle a de la Haute Normandie. On parcours son enfance auprès d'un père adorant et d'une mère sévère. Elle nous raconte l'impact destructeur des principes religieux mal appliqué quand elle devient une jeune femme qui se trouve en contradiction avec les positions de ses parents.

Georg Baselitz un des plus grand artistes abstraits vivant, nous emmène dans son atelier avec son épouse. On suit le couple alors qu'ils préparent une exposition à la Galerie Gagosian de New York.

Georg Baselitz is one of the greatest living abstract artist of our times. In this movie, in German with English subtitles, he takes us with him and his wife into his studio where the pair is preparing an important show for the New York Gagosian Gallery. 

L'Affaire Passolini nous fait revisiter les circonstances crapuleuses et douteuses du meurtre de ce poète journaliste et cinéaste Italien. Du premier coup d'oeil il semble bien que ce soit un jeune homme prostitué homosexuel qui aurait battu Pier Paulo Passolini à mort. Mais quel est le motif pour cette acte de violence? La police à l'époque du crime, le 2 novembre 1975, se dépêche à fermer le dossier et à laisser disparaître des pistes importantes. Pourquoi? Le style du film est très contemporain. J'ai beaucoup aimé la mise en scène dans laquelle Passolini est un personnage en Bande Dessiné. Cela fonctionne très bien ici.

Bardot, La Méprise nous montre plein d'images inédite de la merveilleuse beauté des années 60. On la voit bébé, enfant, adolescente, et jeune femme au prise avec la méga-célébrité et l'attention de plusieurs hommes très séduisants. Le film est très beau. Le visuel est bien réussi. Mais au bout, il révèle une femme un peu insipide, pas que cela eut dérangé les amoureux passionnés qu'elle s'est accumulée.

-LENA GHIO

Wednesday, March 19, 2014

NYMPH()MANIAC & DIVERGENT

FRANÇAIS lien de traduction colonne de gauche
CHARLOTTE GAINSBOURG
NYMPH()MANIAC

Joe, a nymphomaniac played by CHARLOTTE GAINSBOURG, is found unconscious in a dark alley by Seligman, a single man who is still a virgin played by Stellan Skarsgård. Writer Director LARS VON TRIER takes us inside the life of a person afflicted by nymphomania. I say afflicted because a nymphomaniac is preoccupied with sex in a far more destructive way than a woman who has a huge sex drive, or a whore or prostitute. The nymphomaniac will destroy everything in her life starting with her own body. We see the progression of her syndrome from the moment Joe, at this stage played by STACY MARTIN, coldly addresses the issue of getting deflowered so she can begin consuming men. Young, healthy and beautiful, she has no problems enjoying abundant sexual encounters. One day, she cannot reach orgasm anymore and will go down an ever dangerous path in an attempt to get one.

The movie, divided in two volumes, is very sexual. For the North American version, there is one hour and thirty minutes edited out of the two volumes and still it is a very graphic movie. We may be tempted to snicker at the subject matter but I believe Lars von Trier did as good a job as any to look objectively at all the implications of nymphomania as much for the person suffering from it as the trail of destruction in its wake. The medical research is ongoing as to how to classify the disorder. The movie is in English with French subtitles.

DIVERGENT

A futuristic scenario of what is left of civilization trying to rebuild a working society, Divergent is based on the best selling novel by VERONICA ROTH. The producers of the movie call it a mix between THE MATRIX and THE HUNGER GAMES. People are divided in factions designed to put individuals in the groups where they will be their most efficient to serve the whole community. But there are those who are more adaptable and cannot be characterized so simply, they are the divergents, to be killed as soon as they are identified so as not to disrupt the delicate balance of the still struggling new society.

Tris, played beautifully by SHAILENE WOODLEY, is a secret divergent living in the Abnegation faction, the missionaries, as the movie opens. But she is drawn to the excitement of the Dauntless faction, the warriors. She switches faction to the Dauntless and there forms a strong alliance with Four, THEO JAMES. The story is fast paced. I loved the excellent scenes of parkour, the style of set and costumes, the atmosphere is brilliantly translated, and you will be surprised by one of the greatest movie rides in cinematic history when the Divergent faction celebrates a win by gliding on a rope that weaves through the entire city. SPECTACULAR!

Both movies open this March 21 2014

-LENA GHIO

Tuesday, March 18, 2014

JOHN CHERVINSKY / RON LORANGER / GILLES BOISVERT


The Hand of Man / John Chervinsky

Français plus bas

Although the weather has not warmed up that much, I enjoyed walking to a few art galleries this past Saturday. I began at YOUN Gallery where JOHN CHERVINSKY and RON LORANGER had an opening.

John Chervinsky is a physicist and a self-taught photographer based at Harvard University. The works presented in Montreal come from two important series: «An Experiment in Perspective» and «Studio Physics». Most of the photographs presented were black and white. The work explores themes of a metaphysical nature with objects put into relationship with each other in space. The space is then given perspective with lines, contrasts and motifs.

Perplexe / Ron Loranger
Ron Loranger is a Toronto based artist who is seeking mastery over the delicate art of water colors. The exhibition shown here presents his «blobettes» that represent mini universes evolving in color and contrasted with text and symbols of daily life.

The exhibition will last until April 13 2014.

Then I visited GILLES BOISVERT at Bernard Gallery. Although I caught the exhibit on its last week, you can see his work at Bernard Gallery if you inquire. His work combines his own photographs of the ocean with a background of abstract forms and colors. He is interested in unifying the movement of the wave with the movement of the paint.

FRANÇAIS

Malgré que la température ne s'est pas réchauffée tant que ça, j'ai apprécié prendre une marche en visitant quelques galeries ce samedi passé. J'ai commencé à la Galerie YOUN JOHN CHERVINSKY et RON LORANGER avait un vernissage.

Divague # 2 / Gilles Boisvert
John Chervinsky est un physicien et photographe autodidacte basé à l'Université Harvard. Les oeuvres présentées à Montréal proviennent de deux séries importantes: «An Experiment in Perspective» et «Studio Physics». La plupart des photos sont présentées en noir et blanc. Les oeuvres explorent des thèmes métaphysiques avec des objets mis en relation un avec l'autre dans l'espace. L'espace s'approfondie avec les lignes, les contrastes et les motifs qui donnent de la perspective.

Ron Loranger est un artiste basé à Toronto qui cherche à maîtriser le médium délicat de l'aquarelle. Dans l'exposition il présente ses «blobettes», des minis univers qui évoluent en couleurs et qui sont contrastés par des lettres et symboles du quotidien.

L'exposition se poursuit jusqu'au 13 avril 2014

Ensuite j'ai visité GILLES BOISVERT à la Galerie Bernard. Malgré que son exposition solo se termine cette semaine, vous pouvez voir ses oeuvres si vous en faites la demande auprès de la Galerie Bernard. Son oeuvre combine ses propres photos de l'océan sur une toile de fond aux formes abstraites  aux couleurs vives. Il est intéressé à l'unification du mouvement de la vague à celui de la peinture.

-LENA GHIO

Sunday, March 16, 2014

EMERGE ART the world premiere / la première mondiale


This tiny vignette manifested in a bowl of water on December 25 2013. It reminds me of my brother Joe Ghio who died November 15 2010. On the left, the original crop, on the right, the polished Emerge Art.  // Cette petite vignette s'est manifestée dans un bol d'eau le 25 décembre 2013. Elle me rappelle mon frère Joe Ghio décédé le 15 novembre 2010. À gauche, la coupure originale, à droite, peaufinée en Emerge Art.
On June 11 2011, I published a video on youtube about how the sky reacted to my prayer that my brother go to heaven.
Le 11 juin 2011, j'ai publié sur youtube une vidéo de la réaction du firmament à ma prière que mon frère monte au ciel.
En Français plus bas


I am getting ready to launch the first ever Emerge Art exhibit in the world. It is a daunting experience to present art that revolutionizes all we know and accept about science, politics and religion. I find resistance everywhere. It has always been the domain of art to take humanity further. We advance in the daring steps of the true artists whose works pick us up when we are down, carry us through when we think we have reached our limits, and help us know our souls, our minds, and even the inconceivable.

more details
When an art form is revolutionary, it is never already included in the institutions of art: the gallery, the museum, the university or the art school. These institutions appropriate innovations after they have cracked the current worldview.  Although specialists of many discipline run them, these individuals are not creators, they act more like civil servants because they are bound by constraints the artist is not bound to, except, of course, the need to eat and find shelter.

Emerge Art reveals a facet of nature that is universally dismissed in our contemporary world that is said to be pragmatic. But we do have souls and our souls seek oneness with that which is greater. Emerge Art is not a belief, it is evidence. I enjoy the objective approach of the scientist even if my mind and heart remain open to infinite possibilities including that of seeing a reflection of my deceased brother’s face in a bowl of water on Christmas Day.

I admit that the actions water has taken since July 23 2013 is a mystery. So much is at stake for us as inhabitants of this Earth, and as individuals who need self-actualization. Water, the source of life on this planet, appears to be reaching out, attempting to communicate at a level we can relate to. This is a wondrous thing.

FRANÇAIS

plus de détails

Je me prépare pour le lancement de la toute première exposition du Emerge Art au monde. C’est une expérience redoutable de présenter une forme d’art qui révolutionne  ce que nous savons et acceptons à propos de la science, de la politique et de la religion. Je trouve de la résistance partout. Cela a toujours été le domaine de l’art d’emmener l’humanité plus loin. Nous avançons dans les pas tracés par les artistes vrais et audacieux dont l’œuvre nous soulève quand nous sommes terrassés, nous aide à traverser quand nous pensons avoir atteint la limite de notre endurance, et nous aide à connaître notre âme, notre pensée, et même l’inconcevable.

Quand une forme d’art est révolutionnaire, elle n’est jamais incluse dans les institutions de l’art : la galerie, le musée, l’université ou l’école des beaux-arts. Ces institutions s’approprient les innovations après que celles-ci ont craqué la vision du monde en cours. Malgré que des spécialistes de plusieurs disciplines les dirigent, ceux-ci ne sont pas des créateurs, ils agissent plus à titre de fonctionnaires car ils sont limités par des contraintes qui ne limite pas l’artiste, exception faite, bien sure, du besoin de se nourrir et se loger.

L’Emerge Art révèle une facette de la nature qui est universellement  rejetée dans notre monde contemporain qui se dit pragmatique. Mais nous possédons tous une âme, et notre âme désire l’unification avec ce qui est plus élevé. L’Emerge Art n’est pas une croyance, c’est une évidence. Je me plais dans l’approche objective du scientifique même si ma tête et mon cœur demeurent ouverts aux possibilités infinies incluant celle qui me permet de repérer le jour de Noël, dans un bol d’eau, une réflexion du visage de mon frère décédé.

J’admets que les actions que l’eau a prises depuis le 23 juillet 2013 sont un mystère. Il y a tellement qui est en jeu en ce moment pour nous habitants de cette Terre, et individus en quête de réalisation de soi. L’eau, la source de la vie sur notre planète, semble vouloir établir un contact, une méthode de communication à laquelle nous pouvons nous identifier. C’est une chose merveilleuse.

-LENA GHIO

Friday, March 14, 2014

NEED FOR SPEED

See trailer
If you love cars, if you love dangerous races and fast pace action in 3D, this movie is for you. AARON PAUL, of Breaking Bad fame, is intense and lovable as Tobey Marshall, a mechanic who specializes in revamping vintage cars. His crew, SCOTT MESCUDI as Benny, RAMI MALEK as Finn, RAMON RODRIGUEZ as Joe Peck, and HARRISON GILBERTSON as Little Pete add fun and unexpected humor to the intense challenge Tobey will face as he is wrongfully accused in the death of a friend while his nemesis, Dino Brewster, is well played by DOMINIC COOPER, is getting away with murder.

But don't be fooled. This is a movie about the fastest most luxurious cars in the world being taken for a ride. The 3D effect is very successful in taking us along for the ride.

A great plus for this movie is the delicious scenery from the Grand Canyon to the Pacific Coast. It opens today, March 14 2014. It is a lot of fun.

-LENA GHIO





Wednesday, March 12, 2014

L'Abri d'espoir Centre d'hébergement pour femmes / Shelter for women

Antonella Modica & Betty DelRe
English Below

Ce 8 mars dernier, j'ai participé à une levée de fond pour L'Abri d'espoir Centre d'hébergement pour femmes. Ce centre d'hébergement vient en aide aux femmes en besoin, seules et avec des enfants, en fournissant un environnement stimulant et chaleureux le temps que chacunes se rétablissent. Nous nous sommes réunies à Pages & Co à Saint-Léonard pour une soirée mystique de Tarot et Reiki organisée par ANTONELLA MODICA, représentante pour MARY KAY , et BETTY DELRE propriétaire de Pages & Co.

Vous pouvez faire des dons en tout temps à L'Abri d'espoir, une oeuvre associée à l'ARMÉE DU SALUT. Si vous avez besoin de leur service téléphonez au 514-934-5615 ou fax 514-934-0437

ENGLISH

This past March 8, I participated in a fundraiser for L'Abri d'espoir Shelter for women. This emergency shelter helps women in crisis situations, with children or without, by providing a friendly and helping environment until each has recovered. We got together at Pages & Co in Saint-Leonard for a mystical evening of Tarot and Reiki organised by ANTONELLA MODICA, sales rep at MARY KAY , and BETTY DELRE owner of Pages & Co.

You can make donations  any time at L'Abri d'espoir, a charity associated with THE SALVATION ARMY. If you need their services call 514-934-5615 or fax 514-934-0437

-LENA GHIO

Monday, March 3, 2014

FIFA & Coup d'oeil 2013


De gauche à droite/from left to right: René Rozon,
Anne Lagacé Dowson, Patrick Masbourian

English Below

Je ne peux que répéter  à chaque printemps ma joie de voir arriver le FIFA, le Festival International du Film sur l’Art, 20-30 mars 2014. Cette année, parmi toutes les offres d’artistes et de médiums, on visite des icônes de la culture des années 60 tels BRIGITTE BARDOT au cinéma, qui devient le prototype physique de la femme contemporaine, le film: Bardot, la méprise:  le film Beat Generation en littérature avec les auteurs JACK KEROUAK, ALLEN GINSBERG et WILLIAM BURROUGHS qui ont brisé les périmètres de la pensée bourgeoise Américaine de l’après-guerre, et symbole d’une génération Hippy JIMI HENDRIX que l’on peut suivre dans le film hear my train a comin qui offre des coupures inédites tournées lors des concerts d'un des meilleurs guitariste connus.

La programmation  est riche et les événements spéciaux sont nombreux. Les billets sont déjà en vente donc vous pouvez commencer à planifier votre sélection de films. Je vous tiens au courrant de mes visionnements et suggestions.

Comme toujours avec ce merveilleux festival, on a trop de choix et trop peu de temps. Heureusement pour nous  une nouvelle alliance avec le Musée des Beaux Arts de Montréal va nous permettre de visualiser une quarantaine de films sur l’art de plus par année sous le titre FIFA + au MBAM.

COUP D’ŒIL 2013

Le vendredi  28 février 2014, le tout Montréal était réuni à l’hôtel de ville pour célébrer le lancement de Coup d’œil 2013 une publication qui souligne les événements culturels étonnants de notre ville pour l’année qui vient d’achever. J’ai eu le plaisir de rencontrer le nouveau maire de Montréal, M. DENIS CODERRE, qui m’a impressionnée par son humour et sa joie de vivre, des qualités que je valorise beaucoup chez les gens. Entre autres il a été question de la planification  des festivités de 2017 pour les 375 ans de Montréal, une année qui se promet abondante en découvertes artistique alors que les soumissions de projets s’accumulent.
De gauche à droite/ from left to right: M. Maka Kotto,
M. Jean-François Lisée,
Mme Manon Gauthier, M. Denis Coderre,
M. Simon Brault, Mme Shelly Glover
et Mme Manuela Goya

C’était une semaine aux nouvelles extraordinaires pour la culture Québécoise qui s’enrichit de jour en jour. 

ENGLISH

I can only repeat my joy every spring when I see the FIFA, the International Festival of Films on Art, approaching, March 20-30, 2014. This year, among all the offers of artists and disciplines, we visit icons from the culture of the 60’s such as BRIGITTE BARDOT in the movies who became the physical prototype of the contemporary woman, the movie: Bardot, la méprise; the movie Beat Generation in literature with authors JACK KEROUAK, ALLEN GINSBERG and WILLIAM BURROUGHS who broke the perimeters of the bourgeois way of thinking in postwar America; and a symbol of the Hippy generation, JIMI HENDRIX, in the film hear my train a comin that will present  never before seen shots of one of the best guitarist ever as he was touring.

The programming is rich and there are many special events. Tickets are already available so can begin to plan for your selection of films. I will keep you informed on those films I will see and my suggestions.

As always with this marvelous festival, we have too much choice with not enough time. Lucky for us there is now a new alliance with the Montreal Museum of Fine Arts that will allow us to see forty extra films on art with the program FIFA + MBAM.

COUP D’ŒIL 2013

On Friday February 28 2014, everyone who is anyone gathered at city hall to celebrate the launch of Coup d’oeil 2013 a publication that underscores the amazing cultural events of our city for the year that just ended. I had the pleasure of meeting the new mayor of Montreal, M. DENIS CODERRE, who impressed me with his sense of humor and joie de vivre, qualities I truly value in people. Among other discussions the big question concerned the planning of events for the coming festivities of the 375e anniversary of Montreal in 2017, a year that promises to be abundant in artistic discoveries as submissions for projects are multiplying.

It was a week of extraordinary news for Quebec culture that is enriched every day.

-LENA GHIO